Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de nounoucoindespetits
  • Le blog de nounoucoindespetits
  • : assistante maternelle depuis 2009 je partage sur ce blog mes idées, les activités avec les petites mains qui partagent notre vie. bonne visite.
  • Contact

Recherche

31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 16:59

Le sommeil est un des besoins fondamentaux de tout être humain. Chez l’enfant il est garant de son bon développement. Dès les premiers mois, le sommeil va permettre à votre bébé de développer certaines fonctions, quelles soient mentales, physiques, psychologiques ou immunitaires, le sommeil va favoriser la mémorisation et l’apprentissage, développer sa taille, son poids et son immunité.

Le sommeil du bébé de un à six mois :

Le sommeil de l'enfant

Le sommeil de l'enfant : explications ...

A la sortie de la maternité , c’est  l’anarchie. Le sommeil est agité. L’enfant n’a pas encore trouvé son rythme. Durant cette période, l’enfant dort beaucoup, et ce n’est que vers  la fin du premier mois qu’apparaît une périodicité jour-nuit. L’enfant peut alors dormir six heures  consécutives la nuit,, les éveils journaliers se font plus longs. Progressivement l’enfant dort neuf heures la nuit vers l’âge de trois mois et douze heures entre six mois et un an.  L’alternance du rythme du jour et de la nuit, du respect de la luminosité dans la journée, de la régularité des repas, des moments de jeux, de promenade, d’échanges avec l’entourage, les rituels du coucher, vont aider le nourrisson à installer et à synchroniser tous ces rythmes, à acquérir un sommeil nocturne stable.

Le sommeil de l’enfant six mois à quatre ans

L’enfant de six mois à quatre ans réduit peu à peu son temps de sommeil durant la journée. Il passe de trois à quatre siestes dans la journée vers six mois à deux vers douze mois, puis à une seule vers dix huit mois. L’enfant dort en moyenne quinze heures vers six mois et ne diminuera cette quantité globale de sommeil que très lentement. La période de six mois à quatre ans est aussi celle où l’on peut être confronté à des difficultés du coucher. L’enfant, devient conscient de lui-même et de son environnement . Il peut alors redouter la séparation, tester son entourage, chercher ses limites. Il peut aussi avoir peur, parfois, de s’abandonner au sommeil qui représente la possibilité de mauvais rêves, cauchemars. Les éveils peuvent être longs, surtout vers l’âge de sept/ huit mois. L’enfant reste calme dans son lit, les yeux ouverts, joue avec son doudou ou sa couverture, puis se rendort. Ces éveils nocturnes sont une composante normale du sommeil de cet âge-là.

Le sommeil de l’enfant de quatre à six ans

Le temps de sommeil total au cours de cette période diminue. La durée totale de sommeil

L'importance du sommeil

L'importance du sommeil

par 24 heures devient inférieure à 12 heures. Cette réduction est presque entièrement liée à la disparition de la sieste. Après l’age de six ans, elle est davantage liée à un retard progressif de l’heure du coucher, le lever pour des impératifs scolaires restant fixe. A partir de quatre/ six ans, au moment de la disparition de la sieste, ce sommeil va devenir très profond au cours de la première partie de la nuit.

Quelques règles essentielles pour le sommeil de votre enfant

  • Lui permettre de différencier le jour de la nuit :
  • Ne pas laisser dormir le bébé complètement dans le noir ou le silence la journée pour l’aider à différencier le jour de la nuit. Il faudra donc réduire la lumière la nuit,  lui donner ses tétées en silence dans une semi obscurité et ne pas le solliciter pour des jeux ou des câlins.
  • Créer un environnement calme et rassurant dans sa chambre
  • Lui laisser le temps de s’endormir en n’étant pas trop pressé, en le laissant aller à son rythme. Un bébé a besoin de temps pour se détendre et s’endormir. Le rassurer en lui donnant son doudou ou en le laissant regarder son mobile, écouter une berceuse.
  • Instituer des rituels qui le rassureront et lui permettront de bien s’endormir :
  • Le rituel du coucher sert à prévenir votre enfant que l’heure du coucher est arrivée. Il s’agit surtout de le rassurer et le préparer au sommeil en l’apaisant.
 
Quelle que soit la formule adoptée, l’important est de respecter les habitudes du rituel tous les soirs pour que votre enfant ne perde pas ses repères.  
Enfin, le rituel de coucher ne doit pas être une occasion pour votre enfant de repousser l’heure du dodo : sa durée ne doit pas dépasser quinze minutes et il est préférable d’éviter d’enchaîner les rituels avec les deux parents !
  • Des horaires réguliers , lui donner son doudou dont il reconnaît l’odeur et qui le rassure, lui chanter une berceuse,  jouer avec les mobiles suspendus au dessus de son berceau…sans oublier le câlin du soir.
  • Ne pas vérifier tout les quarts d’heure qu’il dort en ouvrant la porte, risquant ainsi de le réveiller s’il s’est endormi.
  • Ne pas venir immédiatement dans sa chambre dès qu’il pleure. Attendre quelques instants afin de vérifier qu’il se rendorme seul.
  • Un bébé pleure souvent quelques instants au cours de son sommeil et se rendort rapidement. Les parents apprennent rapidement à reconnaître les pleurs nécessitant leur intervention.
  • Éviter les sirops sédatifs sans avis médical et ne pas le punir en le mettant au lit.

Le sommeil varie en fonction de l’age et de l’environnement. Les rythmes de l’enfant évoluent. Votre enfant a besoin de régularité, de sécurité et de tendresse afin de favoriser la mise en place de son rythme de sommeil. Faites lui et faites vous confiance et n’hésitez jamais à demander conseil ou à consulter.

Nathalie Lebreton : psychologue clinicienne (Université Lyon II)                                                                                                     article du blog " au clair de la lune.fr " ici " link "

Partager cet article

Repost 0
Published by nounoucoindespetits - dans info santé